SUD AREA


Rendez-vous de mars

1603_MarsV2

Publicités

Mémo de mars

Accord National Interprofessionnel : accord insécurisation de l’emploi

Il suffit d’écouter la position de la présidente du MERDEF, Laurence Parisot :

« Je dis que cet accord est potentiellement historique, c’est-à-dire qu’il le sera réellement si la majorité, et j’espère au-delà même de la majorité, c’est-à-dire avec l’opposition parlementaire, adopte le texte en l’état. »

pour comprendre que cet accord interprofessionnel minoritaire* est forcément en faveur du patronat et en défaveur des salarié-es. La régression sociale est au programme de cet accord y compris parce que l’égalité professionnelle en est absente. SUD soutient la mobilisation contre la mise en œuvre de l’accord et ses dispositions antisociales : le 5 mars, veille du Conseil des ministres, participons à la journée nationale interprofessionnelle.

                   A Grenoble : Arrêt du tram Vallier-Jaurès (ligne C) à 10H

                   A Chambéry : devant la mairie à 10H30

                   A Lyon : Manufacture des Tabacs à 9H30

* Les trois organisations syndicales signataires — CFDT, CFTC et CGC — représentent 38,70 % des salarié-es,   soit moins que les deux non signataires — CGT et FO — qui pèsent 49,79 %, et sans compter les trois autres organisations faisant partie du paysage syndical français, mais exclues des débats : Solidaires, FSU, UNSA.

bon

Journée de luttes et de solidarité internationale des femmes du monde entier

La longue liste de toutes les inégalités qui perdurent entre les femmes et les hommes au travail comme dans l’ensemble de la société nous rappelle ô combien le 8 mars, journée internationale de luttes pour les droits des femmes, reste indispensable. C’est l’occasion de réaffirmer que l’égalité entre les femmes et les hommes exige des mesures volontaristes et des moyens financiers. Ainsi, la réduction du temps de travail pour toutes et tous sans perte de salaire est une condition nécessaire, même si elle n’est pas suffisante, pour aller vers un partage des tâches familiales plus égalitaire et permettre à toutes et tous d’avoir du temps libre pour soi !

SUD AREA, qui inscrit son combat dans la démarche féministe de l’Union syndicale Solidaires, appelle à participer aux mobilisations qui se dérouleront dans nos départements.

 

 

 

 

Comme l’a si bien dit le regretté Stéphane Hessel :

« Résister c’est créer, créer c’est résister »